Les objectifs d’une baisse de la CSG

Les objectifs d’une baisse de la CSG

La CSG, ou contribution sociale généralisée, est un impôt ou un prélèvement obligatoire, participant au financement de la protection sociale.

csg.jpg

Depuis peu, les salariés rémunérés à moins de 1,3 le SMIC bénéficient d’une baisse de la CSG.

Baisse de la CSG et sécurité sociale

L’un des objectifs d’une baisse de la CSG, bien qu’il ne soit pas direct, est un projet de nationalisation de la société, car la dépense publique est par précepte bonne et sans limite. L’objectif secondaire d’une baisse de la CSG consiste à baisser suffisamment les impôts des plus défavorisés pour faire en sorte que l’augmentation persistante du domaine de l’État soit acceptable. Enfin, la baisse de la CSG pour les salaires de moins de 1,3 du SMIC, a un effet sur la nationalisation de la Sécurité sociale.

la-securite-nationale.jpg

La nationalisation de la Sécurité sociale impliquerait une baisse de la contribution des ménages les plus moins favorisés au financement de la dépense. De ce fait, la Sécurité sociale n’est plus un système contributif où on profite de prestations en échange de cotisations, mais un système de solidarité payé par l’impôt.

Sécurité sociale et solidarité

La transition d’un système contributif à un système de solidarité due à la baisse de la CSG pose des problèmes importants. Le premier est un problème de transparence car les opérations se font sans débat démocratique mais en arrière-cour. Ensuite, contrairement aux autres systèmes de solidarités qui existent, où le principe est de procurer un minimum de prestation pour les défavorisés, celui de la France prendra une ampleur intrusive, et forcera les personnes qui produisent de la valeur à financer celles qui ne produisent pas de valeur, leurs existences et leurs besoins entre autres. En effet, durant toute leur vie, les plus défavorisés profiteront d’une assistance de vie, d’un revenu de solidarité payés par les classes moyennes.

Author: Yanis Bonnet

Share This Post On